19-01-2018

Le mot du Directeur

 

 Le mot du Directeur 

   

 

 

Le Laboratoire de recherche en Catalyse et Synthèse en Chimie Organique (LCSCO) a été créé par arrêté ministériel N°88 du 25 juillet 2000 dans le cadre du décret N°99-244 du 31 octobre 1999. Depuis sa création à 2007 il a été dirigé par le professeur Abderrahim Choukchou-Braham, de 2008 à 2015 par le professeur Redouane Bachir et à partir de 2016 par moi-même.

Les domaines de compétences du laboratoire sont : la catalyse et génie de la réaction chimique ; la préparation et caractérisation de catalyseurs à base de matériaux et la synthèse de molécules à activités biologiques et thérapeutiques. Son programme d’excellence est axé sur : l’environnement avec l’amélioration de la qualité de l’air et de l’eau ; l’énergie avec la valorisation de la biomasse et la production et stockage de l’hydrogène ; la chimie fine avec la valorisation de coupes pétrolières et la synthèse de produits pour l’industrie chimique et enfin la santé avec la synthèse de principes actifs pour l’industrie pharmaceutique.

Le LCSCO est structuré en cinq équipes plus un service commun d’administration et d’analyse. Ces équipes sont : matériaux nano structurés, catalyse par les oxydes, catalyse par les métaux, hétérocycles bioactifs et chimie organique appliquée. Plus de soixante chercheurs, dont une quinzaine de rang magistral et vingt-sept doctorants, travaillent activement à son épanouissement.

Le laboratoire assure actuellement deux formations masters : chimie organique et chimie appliquée et quatre formations doctorales : catalyse et chimie fine, catalyse et chimie verte, chimie appliquée et chimie organique et macromolécule.

Depuis sa création à ce jour, le laboratoire s’est équipé de manière progressive de moyens conséquents. Nous citons les appareils de chromatographie en phase liquide, en phase gaz et couplée à la spectroscopie de masse, les techniques spectroscopiques comme l’UV-Visible et l’Infra-Rouge, la Diffraction des rayons X, l’adsorption d’azote pour les mesures de surfaces et de volumes poreux, l’analyse thermique et l’absorption atomique.

La composition humaine et matérielle du laboratoire ainsi que son organisation lui permettent de répondre à n’importe quel problème du secteur socioéconomique dans les domaines de compétences cités plus haut.

Notre stratégie est d’assurer une formation et une recherche d’excellence qui rayonnent à l’international tout en innovant et en créant de la valeur ajoutée pour un développement économique durable.

 

Tlemcen, le 18/01/2018

Noureddine CHOUKCHOU-BRAHAM